Chocolate and Lime

18 novembre 2014

Pain de bananes au lait de coco

En ce moment, je suis à la recherche de gâteaux que l'on peut manger au petit déjeuner car ils ont une vraie valeur nutritionnelle. Cela me semble meilleur à la santé que de manger des affreux biscuits estampillés "spécial petit déjeuner" plein de sucre et de farines blanches. J'ai décidé de limiter l'ingestion de "calories vides" que l'on trouve dans les produits raffinés. J'ai donc acheté de la farine semi-complète (T110) issue de l'agriculture biologique, et j'ai remplacé 2/3 de farine blanche de la recette par celle-ci. Attention, l'utilisation de farine T110 donne des gâteaux moins levés. En ce qui me concerne, j'ai trouvé que la recette était tellement parfaite (merci Ricardo Cuisine) que j'étais sûre que le goût l'emporterait quoi qu'il en soit. La présence de bananes bien mûres, de lait de coco pour le moelleux, de vanille... autant de saveurs qui rendent ce pain de banane un vrai délice :)

Banana_bread

Les ingrédients pour un moule à cake : (attention Ricardo est canadien et donne les mesures en cups)

  • 1 cup 1/2 de farine (1 cup de T110 + 1/2 de T45 pour moi)
  • 1 cup de sucre roux
  • 1 oeuf
  • 1/2 cup de lait de coco
  • 3 à 4 bananes
  • 1/2 cup de beurre (j'ai mis 60 g)
  • 1 cs de jus de citron
  • 1 cc de levure
  • 1cc de bicarbonate
  • 1 cc d'extrait de vanille

Préchauffer le four à 180 °C. Beurrer le moule à cake.

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le bicarbonate. Réserver.

Dans un autre saladier, mélanger les bananes, le lait de coco et le jus de citron. Réserver.

Dans un troisième saladier, battre le beurre avec le sucre en crème. Ajouter l’œuf, la vanille et mélanger jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Incorporer ensuite les ingrédients secs et le mélange de bananes petit à petit.

Répartir la préparation dans le moule. Cuire au four environ 45 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre de la pâte en ressorte propre.

Laisser tiédir sur une grille avant de démouler.

Banana_bread2

Banana_bread3


 

Posté par starbuck1004 à 13:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 novembre 2014

Pâte à choux de Christophe Michalak

Aujourd'hui, j'ai essayé la pâte à choux de Christophe Michalak. Mon chéri me réclame des choux depuis la nuit des temps... ce soir on reçoit du monde, c'est l'occasion où jamais de réaliser la recette. Je maîtrise relativement bien le sujet, j'ai habituellement des choux parfaitement ronds, mais cette fois ci, c'est râté.... Bon il est vrai que je n'ai pas de four à chaleur statique, pas de plaque en téfal, je fais cuire dans des affreux plats en pyrex... ça change tout : les temps de cuisson sont rallongés, les choux montent tordus. Bref, ce n'est point grave, je me garde la recette sous le coude pour lorsque j'aurais giclé de cet appart pourri dans lequel nous vivons et que j'aurais une cuisine digne de ce nom. En tout cas, la dégustation fut réussie, c'est l'essentiel ! J'ai fourré les choux avec une crème pâtissière un peu agrémentée de crème, et j'ai réalisé un fondant blanc maison que j'ai parfumé à la vanille que j'ai ramené du Mexique... c'était trop bon :)

Choux_Christophe_Michalak

La pâte à choux de Christohe Michalak :      (Lisez bien tous les détails, c'est important !!)

  • 100 g d'eau
  • 100 g de lait
  • 90 g de beurre
  • 110 g de farine T55 (c'est important !)
  • 200 g d'oeuf battus à température ambiante
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de sucre
Préchauffez le four à 250°C en chaleur statique.
Dans une casserole, verser le lait, l'eau, le sel, le sucre et le beurre en petits morceaux (pour qu'il fonde rapidement, sinon le liquide va s'évaporer). Porter le tout à ébullition, bien mélanger, éteindre le feu. 
Verser la farine en une seule fois. Mélanger à la cuillère en bois de façon à obtenir une pâte homogène. A feu doux, dessécher la pâte à choux pendant 30 secondes pour enlever l'humidité de la pâte. On sait qu'elle est prête lorsqu'elle forme une boule qui ne colle ni aux parois de la casserole ni à la cuillère en bois. Cette étape est cruciale : pas assez desséchée, la pâte sera trop liquide, trop desséchée, les choux craqueront à la cuisson.
Mettre la pâte dans un saladier, la laisser refroidir 2 à 3 minutes.
Battre les oeufs en omelette. En verser la moitié dans la pâte à choux et mélanger vigoureusement à la cuillère en bois. Lorsqu'il est bien incorporé, incorporer une petite partie des oeufs restants à la pâte. C'est là que tout se joue : Si vous avez tout respecté, normalement vous avez juste assez d'oeufs pour que la texture soit parfaite.

La pâte à choux ne doit surtout pas être trop liquide. Lorsque vous enlevez la cuillère de bois, la pâte colle à celle-ci et forme une crête de coq caractéristique. Il faut absolument bien battre la pâte à la cuillère en bois pour incorporer de l'air et permet aux choux de bien gonfler à la cuisson.
Pour le dressage, faites comme vous voulez (moi j'ai fait des gros choux et des petits choux pour monter une religieuse).
Pour cuire : éteindre le four. Enfourner les choux pour 10 minutes, au cours desquelles ils vont gonfler. Puis, monter la température à 160°C pendant 20 minutes, en chaleur statique.
Le fondant blanc à la vanille :  (je ne sais pas si le fondant est un terme approprié, je pense que c'est plus un glaçage)
  • ½ citron
  • ½ gousse de vanille
  • 225 g de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf

Mélangez tout ça, basta !

La crème pâtissière améliorée :

  • ½ gousse de vanille
  • 12,5 cl de crème liquide UHT + 12,5 cl de lait entier (ou 25 cl de lait entier)
  • 2 jaunes d’œufs (pensez à vous garder un blanc pour le fondant)
  • 40 g de sucre semoule
  • 30 g de fécule de maïs

Le montage :

Fourrez tous les choux avec de la crème pâtissière : pour ce faire, réalisez un trou dans le fond du chou, insérer la crème avec une poche à douille. Si comme moi vous n'en avez pas, système D !! Perso, j'ai coupé le bord du chou et fourré comme je pouvais.

Trempez le sommet des choux dans le fondant (plusieurs trempages à quelques minutes d'intervalle seront nécessaires pour obtenir un aspect bien blanc). Voilà voilà, bon appétit !

Dans une casserole, porter le lait et la crème à ébullition avec la demi gousse de vanille. Laisser infuser 10 minutes. Dans un saladier, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre. Incorporer la farine tamisée et la fécule de maïs. Verser le lait vanillé progressivement. Bien mélanger, transférer dans une casserole puis cuire à feu doux tout en mélangeant à l’aide d’un fouet jusqu’à ébullition (jusqu’à ce que le mélange épaississe). Débarrasser dans un saladier, filmer au contact et laisser refroidir (environ 1 heure au frigo).
Choux_Christophe_Michalak5

Posté par starbuck1004 à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2014

Mousse de mangue

Les fruits du commerce sont insipides et flotteux... Mais parfois, un petit miracle se produit ! J'ai eu la chance de tomber sur des mangues superbement mûres et sucrées. Quel plaisir ! Si je m'étais écoutée, je les aurais mangées direct afin de profiter de la pleine saveur des fruits. Mon chéri en a décidé autrement en me suggérant une mousse de mangue. J'en avais déjà réalisé pour Noël, sur un lit de pain d'épice au gingembre. Je me suis cette fois-ci contentée d'une version classique, avec juste un petit coulis histoire de relever le goût de la mousse.

 

Mousse_mangue2

Mousse_mangue3

Les ingrédients pour 4 verrines :

  • 2 mangues bien bien mûres
  • 2 cuillers à soupe de sucre glace (à doser +/- selon le sucre qu'il y a dans les fruits)
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 feuille de gélatine (2 si vous voulez une préparation bien ferme)

Peler les fruits, les couper en morceaux grossiers et les blender afin d'obtenir une préparation bien lisse. Ajouter une cuiller de sucre au besoin.

Tremper la gélatine dans de l'eau froide, puis la faire fondre sur feu doux avec 2 cuillers à soupe de coulis de mangue. Délayer le contenu de la casserole avec le reste du coulis.

Monter la crème en chantilly. Ajouter une cuiller de sucre glace à la fin. Incorporer délicatement les 2/3 du coulis à l'aide d'une spatule.

Monter les verrines : une bonne dose de mousse, et un peu de coulis par dessus. (j'ai fait prendre la mousse une heure au frigo avant d'ajouter le coulis pour être sûre que les deux préparations ne se mélangent pas).

Mousse_mangue


 

Posté par starbuck1004 à 10:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 septembre 2014

Cabillaud au chorizo, riz à la méridionale

Aujourd'hui, ni plus ni moins qu'un cours théorique sur le poisson. Voici mot pour mot les meilleures citations de mon poissonnier de chéri (à qui je dois maintenant verser des droits d'auteur) :

- "le poisson, faut lui fouttre la paix !! --> cela veut dire stop aux recettes compliquées qui gâchent la saveur du poisson. Sauf si bien sûr vous l'achetez en grande surface, là effectivement il faudra le cuisiner pour masquer l'affreux goût de poiscaille...

- "le poisson, ça ne se cuit pas en papillotte, sauf les poissons gras !" --> ah oui, ça c'est bon à savoir surtout quand les industriels comme Maggi essayent de nous convaincre du contraire en créant des sachets spécial papillottes. Pourquoi il ne se cuit pas comme cela ? je cite : "il va bouillir dans son eau, c'est dommage..."

- "Vous ne savez pas cuire le poisson ?? Mais c'est très facile !! 10 minutes au four à 220°C avec un peu d'huile d'olive, de sel et de piment d'espelette et basta !!" --> cette méthode est valable pour TOUS LES POISSONS.

Et surtout le conseil ultime : on n'achète pas son poisson en grande surface, parce que la marchandise est moche, dégueulasse et provient d'élevages plus que douteux (cf les pangas, dorades royales qui n'ont rien de royales je peux vous le dire ! et autres perches du Nil à bannir de votre alimentation).

Cabillaud_au_chorizo

 

Cabillaud_au_chorizo3

Les ingrédients pour deux personnes :

  • 2 filets de cabillaud
  • un quart d'un bon chorizo
  • sel, piment d'espelette
  • huile d'olive

On verse un petit filet d'huile d'olive sur le cabillaud, on le masse délicatement pour qu'il soit entièrement recouvert. On ouvre ensuite les filets dans le sens de la longueur, on glisse des tranches de chorizo dans la fente. Et on en rajoute sur le dessus. On enfourne ensuite pour 10 minutes à 220°C (mettez le timer sinon le poisson sera surcuit !).

  • 1 verre de riz
  • 2 verres d'eau
  • 1 oignon
  • quelques tomates séchées à l'huile
  • des épices méridionales (j'utilise un mélange artisanal "spécial fajitas" à base de poudres de tomates, poivron, oignon lanière, paprika, ail, cumin, piment de Cayenne, coriandre)

Faites revenir l'oignon émincé dans deux cuillères à soupe d'huile que vous aurez prélevée dans le bocal des tomates. Quand celui ci est translucide, ajoutez le riz, nacrez une minute. Versez les épices, les tomates découpées en petits morceaux, laissez torréfier. Ajoutez ensuite deux verres d'eau et un peu de gros sel. Laissez cuire à petits bouillons une dizaine de minutes. Quand il n'y a plus d'eau, le riz est cuit et prêt à être servi avec le cabillaud. 

Bon appétit !

Cabillaud_au_chorizo2


 

Posté par starbuck1004 à 17:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

19 septembre 2014

Granola aux abricots secs

Ah... un bon granola... au petit déjeuner, c'est génial ! Evidemment je ne parle pas des biscuits injustement dénommés Granola par Lu, mais bien des céréales (flocons d'avoine toastés au four et agrémentés de fruits secs). Saviez vous qu'un bon nombre de céréales industrielles sont extrudées ? Pour faire simple, on utilise des farines que l'on compresse sous très hautes températures pour leur donner des formes à la con, totalement inutiles mais que la cible de consommateurs comme les enfants aura envie de manger (miel pops, choco trésors et autre poisons sucrés sans aucune valeur nutritionnelle). Evidemment si comme moi vous détestez vous faire berner par l'industrie agro-alimentaire qui nous prend pour des abrutis en essayant de nous faire acheter de la merde en barre à prix d'or, vous opterez plutôt pour des céréales faites maison, car il faut bien le dire, c'est tellement meilleur !! J'ai ici suivi la recette de Florence Servan-Schreiber qui officie sur Cuisine TV et qui donne toujours des recettes santé (pas de sucres raffinés, que du naturel). J'ai juste du adapter la quantité de jus de pomme car avec les 15 cl préconisés, cela a imbibé mes flocons d'avoine et ils étaient tous mous !! J'ai donc mis 5 cl, et le granola est ressorti croustillant :)

Granola_abricots_secs4

Granola_abricots_secs3

Les ingrédients pour 1 bocal :

2 cuil à café d’huile de colza
200 g de gros flocons d’avoine
4 cuil. à soupe de graines de lin écrasées
1 cuil. à café de cannelle
15 cl de jus de pommes
2 cuil. à soupe de sirop d’érable
2 cuil. à soupe de miel liquide
1 pincée de sel
1 cuil. à soupe de sucre brut si vous ajoutez des fruits secs (abricots pour moi)

Faites préchauffer le four à 170°C.

1. Graissez légèrement la plaque du four avec l’huile 
Mélangez les flocons d’avoine, les graines de lin, la cannelle et le sel.

2. Dans un bol,  mélangez bien le jus de pomme, le sirop d’érable, le miel et le sucre

3. Versez le mélange sur les flocons et malaxez. Ajoutez les garnitures (fruits secs)

4. Etalez la préparation sur la plaque et enfournez 10 minutes.
Cassez les gros morceaux pour en faire des petits et remettre au four pour 8 minutes. 

A la sortie du four, émiettez de nouveau et bien laissez refroidir avant de les conserver dans une boîte hermétique

Granola_abricots_secsGranola_abricots_secs2


 

 

 

Posté par starbuck1004 à 17:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :



13 septembre 2014

Velouté d'avocat au fenouil

Il fait chauuuuuuuuuuuuud ! C'est l'été indien ici à Dax. Pour le repas du soir, on veut du frais et du léger. J'avais un avocat qui se battait en duel avec un fenouil dans mon frigo, j'ai décidé de les achever d'une mort violente dans le blender. C'était très bon, je pensais que le fenouil avait un goût très fort mais en fait pas du tout. Si comme moi vous avez peur de ce légume, lancez vous ! Le fenouil, c'est même très bon :)

Velouté_avocat_fenouil

Les ingrédients pour 4 verrines :

  • un avocat bien mûr
  • un demi fenouil
  • du vinaigre de xérès
  • un jus de citron
  • sel, poivre

Blendez tout ça.... C'est tout ! 

Je ne préfère pas donner de quantité, l'idéal étant d'assaisonner à sa convenance (on met une cuillère à soupe de vinaigre de xérès, on blende, on goûte, on réajuste au besoin. Pareil avec le jus de citron, le sel et le poivre).

J'ai quand même rajouté un peu d'eau car le velouté était trop épais, ça avait l'air d'une purée !! On peut même blender avec des glaçons pour rafraîchir plus vite le mélange.

Velouté_avocat_fenouil2


 

Posté par starbuck1004 à 18:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2014

Cervelle des Canuts (spécialité lyonnaise)

Un grand classique que l'on trouve dans tout bouchon lyonnais qui se respecte : la cervelle des canuts. Quesaco ?? Il s'agit tout simplement de fromage blanc faisselle accommodé avec de la ciboulette, de l'ail, du sel et du poivre. Chez ma mamie, on en mange depuis des lustres, et on le sert au moment du fromage. Pour plus de flexibilité, on peut aussi s'en servir pour tremper diverses choses à l'heure de l'apéro (des bâtonnets de concombre, de jambon... tout y passe !). En tout cas en tant qu'expatriée dans les Landes, je suis bien contente d'avoir cette recette qui n'est pas forcément connue dans le reste de la France et qui pourra étonner et enchanter vos convives :)

Cervele_des_Canuts

Cervele_des_Canuts2

Les ingrédients :

  • 500 g de fromage faisselle
  • 1 gousse d'ail
  • 1 petite échalote
  • 1/2 bouquet de ciboulette
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • sel, poivre du moulin


Dans un saladier, mélangez, sans battez le fromage blanc bien égoutté avec les échalotes ciselées, l'ail pressé, la ciboulette finement hachée, la crème fraîche, le sel et le poivre. Réservez au frigo au moins 4 heures.

Cervele_des_Canuts3

Cervele_des_Canuts4


Posté par starbuck1004 à 20:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 août 2014

Makis de saucisson aux noisettes

Comment transformer un basique franchouillard en une bouchée très chic pour l'apéro ? En réalisant ces très mignons petits makis de saucisson aux noisettes. J'ai vu cette recette sur la chaîne cuisine +, et je me suis empressée d'aller acheter ce qu'il fallait pour la faire au plus vite. Mon chéri a adoré, et je pense réessayer bientôt en utilisant des noix (histoire de tester tous les parfums hihi). Pour le saucisson, j'ai pris un modèle long et fin que j'ai pu insérer tel quel sans mes makis. Au pire, prenez un saucisson classique et coupez-le en bâtonnets. J'ai aussi choisi un pain de mie au céréales très moelleux, dont les petites graines craquent sous la dent. En tout cas j'ai été vraiment enthousiasmée par cette recette originale (ben oui, un maki de saucisson, quoi !!), qui fusionne le visuel du Japon avec les goûts typiquement français.

makis_saucisson_noisette

makis_saucisson_noisette3

Les ingrédients :

  • 10 tranches de pain de mie sans croûte (aux céréales avec croûte pour moi, j'ai élagué les bords avec un couteau à pain)
  • 80 g de beurre à température ambiante
  • 1 saucisson long et très fin
  • 70 gr de cerneaux de noix

Aplatissez une tranche de pain de mie à l'aide d'un rouleau à pâtisserie.

Etalez sur la mie une fine couche de beurre. Positionnez le saucisson en haut du pain et roulez.Ôtez les extrémités et coupez en quatre. (voire en 6 car j'ai trouvé que les makis étaient un peu gros à gober !)

Mixez les cerneaux de noix.

Enduisez le pourtour de vos bouchées de beurre et roulez-les dans les miettes de noix.

Répétez l'opération avec les autres tranches.

makis_saucisson_noisette2


 

Posté par starbuck1004 à 09:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2014

Le vrai taboulé libanais (Julie Andrieu)

Le vrai taboulé, ce n'est pas fait avec de la semoule, mais du boulgour. Et surtout, il contient une montagne d'herbes !!! C'est plus une salade de persil, à vrai dire. En tout cas, l'atout santé est indéniable (je vous rappelle que le persil est bourré de fer, d'anti-oxydants et qu'il contribue à avoir une bonne haleine). Le goût de ce taboulé libanais est très frais, le plat d'été idéal, qui en plus vous fait voyager. J'ai pris la recette chez Julie Andrieu. J'aime beaucoup son émission sur France 3, les recettes sont vraiment authentiques. Un dernier commentaire à propos de mes photos : les herbes ne sont pas assez émincées (j'ai fait ce que j'ai pu sur ma micro planche de 20 cm de long... et mon petit couteau qui ne coupait pas, réduisait les herbes en bouillie alors j'ai préféré ne pas insister). Si vous avez un robot pour émincer tout ça, n'hésitez pas !!!

Le_vrai_taboule_libanais

Le_vrai_taboule_libanais2

Les ingrédients pour 4 personnes :

3 bouquets de persil plat 
1 petit bouquet de menthe 
400 g de tomates 
50 g de boulgour très fin (1/3 verre) 
1 petit oignon blanc ou 2 oignons frais (rouges pour moi)
Le jus d’un citron 
8 cl d’huile d’olive (1/3 verre) 
Sel et poivre du moulin 

Dans un grand saladier, versez le boulgour et recouvrez-le largement d’eau fraîche. Les grains vont tomber au fond du récipient tandis que les impuretés (résidus de paille et de sable) vont remonter à la surface. Retirez ces dernières à l’aide d’une écumoire, puis égouttez le boulgour en le versant dans un torchon et en pressant bien. Versez-le dans un saladier. 

Coupez les tomates préalablement lavées en rondelles de 1/2 cm d’épaisseur, empilez 3 ou 4 tranches, puis recoupez-les en touts petits dés, sans les vider. Répartissez les dés de tomates sur le blé pour qu’il absorbe leur jus. 

Coupez les oignons en dés aussi petits que les tomates et placez-les dans un récipient à part. Saupoudrez-les de sel et de poivre, frottez ou remuez-les (ceci a pour effet de les adoucir). Ajoutez-les dans le saladier. Arrosez avec le jus de citron. 

Lavez le persil et séchez-le en le remuant vivement ou en le passant dans l’essoreuse. Coupez la plus grosse partie des tiges (conservez-les pour un bouillon) et serrez bien le bouquet pour obtenir une masse compacte, plus facile à couper. Hachez les feuilles très très finement avec un couteau très bien aiguisé. Faites de même avec la menthe. 

Ajoutez les herbes dans le saladier, mélangez le tout, arrosez d’huile d’olive, salez, poivrez à nouveau si nécessaire, mélangez et servez ! Dégustez bien frais.

Le_vrai_taboule_libanais4

Le_vrai_taboule_libanais3


Posté par starbuck1004 à 08:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2014

Tagliatelles de courgettes en salade

Ooooooooooh, mais ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu une recette à base de courgette !! J'ai déménagé et je n'ai plus de potager, mais je me suis barrée avec mes courgettes !! Bah oui, je n'allais pas les laisser moisir sur le pied (surtout avec la pluie qu'on a eu....). Pour profiter pleinement de la fraîcheur et du croquant de ce légume qualifié très régulièrement de fade, je suggère cette oh combien goûteuse salade où la courgette est taillée en tagliatelles. Nul besoin de mandoline (et pourtant j'en ai une au top mais qui est dans des cartons, lequel d'ailleurs ?? je ne sais plus... et de surcroît dans le garage de mes beaux parents... ça me rend hystérique d'avoir du matos de ouf et de ne pas pouvoir m'en servir !!!!). Enfin bref j'ai fait système D avec un économe, je ne m'en sors pas si mal ! Evidemment nul besoin d'épulcher la courgette si vous n'en avez point envie, et mettez le fromage que vous voulez. J'avais de la tome de brebis, j'avoue que j'ai longtemps hésité. Je réessaierai très bientôt avec d'autres saveurs... peut être en carpaccio... oupa.... on verra !

Salade_tagliatelles_courgettes2

Salade_tagliatelles_courgettes3

Les ingrédients pour 2 personnes :

  • 250 g de courgettes
  • fêta
  • parmesan (le vrai, pas la merde en sachet)
  • ciboulette (du jardin, oui... je me suis aussi barrée avec ma ciboulette !!! mdr)
  • huile d'olive
  • poivre
  • fleur de sel
  • piment d'espelette

Débrouillez vous comme vous pouvez pour tailler votre courgette en tagliatelles (j'ai fait la même technique que quand on veut éplucher une pomme en une seule épluchure, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin c'est pas tout à fait ça car ma courgette avait a forme d'un tronçon évidé en son centre, j'ai fait suivre l'économe le long de l'anneau central. Je ne sais pas si je suis très claire ??)

Mettez les tagliatelles dans un saladier, ajoutez trois cuillers à soupe d'huile d'olive, les fromages en copeau, la ciboulette ciselée. Brassez le mélange avec les mains pour répartir l'huile d'olive et ne pas abîmer les tagliatelles.

Au moment de servir, disposez dans chaque assiette une poignée de tagliatelles en leur donnant un maximum de volume. Saupoudrez de piment d'espelette, de leur de sel et de quelques tours de moulin à poivre. Servez aussitôt.

Salade_tagliatelles_courgettes5

Salade_tagliatelles_courgettes4


Posté par starbuck1004 à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »