Aujourd'hui, j'ai essayé la pâte à choux de Christophe Michalak. Mon chéri me réclame des choux depuis la nuit des temps... ce soir on reçoit du monde, c'est l'occasion où jamais de réaliser la recette. Je maîtrise relativement bien le sujet, j'ai habituellement des choux parfaitement ronds, mais cette fois ci, c'est râté.... Bon il est vrai que je n'ai pas de four à chaleur statique, pas de plaque en téfal, je fais cuire dans des affreux plats en pyrex... ça change tout : les temps de cuisson sont rallongés, les choux montent tordus. Bref, ce n'est point grave, je me garde la recette sous le coude pour lorsque j'aurais giclé de cet appart pourri dans lequel nous vivons et que j'aurais une cuisine digne de ce nom. En tout cas, la dégustation fut réussie, c'est l'essentiel ! J'ai fourré les choux avec une crème pâtissière un peu agrémentée de crème, et j'ai réalisé un fondant blanc maison que j'ai parfumé à la vanille que j'ai ramené du Mexique... c'était trop bon :)

Choux_Christophe_Michalak

La pâte à choux de Christohe Michalak :      (Lisez bien tous les détails, c'est important !!)

  • 100 g d'eau
  • 100 g de lait
  • 90 g de beurre
  • 110 g de farine T55 (c'est important !)
  • 200 g d'oeuf battus à température ambiante
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de sucre
Préchauffez le four à 250°C en chaleur statique.
Dans une casserole, verser le lait, l'eau, le sel, le sucre et le beurre en petits morceaux (pour qu'il fonde rapidement, sinon le liquide va s'évaporer). Porter le tout à ébullition, bien mélanger, éteindre le feu. 
Verser la farine en une seule fois. Mélanger à la cuillère en bois de façon à obtenir une pâte homogène. A feu doux, dessécher la pâte à choux pendant 30 secondes pour enlever l'humidité de la pâte. On sait qu'elle est prête lorsqu'elle forme une boule qui ne colle ni aux parois de la casserole ni à la cuillère en bois. Cette étape est cruciale : pas assez desséchée, la pâte sera trop liquide, trop desséchée, les choux craqueront à la cuisson.
Mettre la pâte dans un saladier, la laisser refroidir 2 à 3 minutes.
Battre les oeufs en omelette. En verser la moitié dans la pâte à choux et mélanger vigoureusement à la cuillère en bois. Lorsqu'il est bien incorporé, incorporer une petite partie des oeufs restants à la pâte. C'est là que tout se joue : Si vous avez tout respecté, normalement vous avez juste assez d'oeufs pour que la texture soit parfaite.

La pâte à choux ne doit surtout pas être trop liquide. Lorsque vous enlevez la cuillère de bois, la pâte colle à celle-ci et forme une crête de coq caractéristique. Il faut absolument bien battre la pâte à la cuillère en bois pour incorporer de l'air et permet aux choux de bien gonfler à la cuisson.
Pour le dressage, faites comme vous voulez (moi j'ai fait des gros choux et des petits choux pour monter une religieuse).
Pour cuire : éteindre le four. Enfourner les choux pour 10 minutes, au cours desquelles ils vont gonfler. Puis, monter la température à 160°C pendant 20 minutes, en chaleur statique.
Le fondant blanc à la vanille :  (je ne sais pas si le fondant est un terme approprié, je pense que c'est plus un glaçage)
  • un filet de jus de citron
  • ½ gousse de vanille
  • 150 g sucre glace
  • 1 blanc d’œuf

Mélangez tout ça, basta !

La crème pâtissière améliorée :

  • ½ gousse de vanille
  • 12,5 cl de crème liquide UHT + 12,5 cl de lait entier (ou 25 cl de lait entier)
  • 2 jaunes d’œufs (pensez à vous garder un blanc pour le fondant)
  • 40 g de sucre semoule
  • 30 g de fécule de maïs

Le montage :

Fourrez tous les choux avec de la crème pâtissière : pour ce faire, réalisez un trou dans le fond du chou, insérer la crème avec une poche à douille. Si comme moi vous n'en avez pas, système D !! Perso, j'ai coupé le bord du chou et fourré comme je pouvais.

Trempez le sommet des choux dans le fondant (plusieurs trempages à quelques minutes d'intervalle seront nécessaires pour obtenir un aspect bien blanc). Voilà voilà, bon appétit !

Dans une casserole, porter le lait et la crème à ébullition avec la demi gousse de vanille. Laisser infuser 10 minutes. Dans un saladier, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre. Incorporer la farine tamisée et la fécule de maïs. Verser le lait vanillé progressivement. Bien mélanger, transférer dans une casserole puis cuire à feu doux tout en mélangeant à l’aide d’un fouet jusqu’à ébullition (jusqu’à ce que le mélange épaississe). Débarrasser dans un saladier, filmer au contact et laisser refroidir (environ 1 heure au frigo).
Choux_Christophe_Michalak5