16 mars 2016

Cookie à la poële (one pan cookie, le cookie que tu fais à la poële mais qui cuit au four)

Vu que la mode est au "one pan...", c'est à dire aux plats qui se font dans une seule et unique gamelle, j'ai essayé de faire ce cookie à la poële pour rester dans le coup. Sur certains blogs et sites on ne voit plus que de ça, et ça ne veut pas dire que c'est bon !! Bon alors déjà ça commence bien le cookie on le touille dans une poële mais en fait il cuit au four, donc déjà il faut avoir une poële qui peut y aller (ou comme moi Ingenio de Tefal qui permet de retirer la poignée après avoir enfourné). En fait ce système soit disant génial de "one pan" permet juste d'économiser un putain de saladier. Oulalala !! c'est sûr que ça vaut le coup !!! Et on y gagne quoi  dans tout ça ?? Une minute ??? Celle où on cherche le saladier dans le placard. Franchement on frise le ridicule.

Et parlons du goût !! Parce que là je dois dire que ça m'a tué. La recette commence en faisant fondre du beurre. Ouai sauf que quand on fait des cookies, on commence toujours par mélanger le beurre pommade avec le sucre, et si c'est comme ça c'est qu'il y a une putain de bonne raison !! Tout en faisant la recette je sentais le fail venir, de façon inexorable (la consistance de la pâte n'était pas ce qu'elle aurait du être, ni par son aspect ni par sa texture). Bref ne faites jamais ces "one pan cookies" de merde, car cela donne un espèce de gâteau tout plat et friable, dégueu, quoi. Si vous souhaitez faire un cookie géant (qui est très bon quand on fait les choses dans les règles de l'art), dirigez vous plutôt sur cette recette.

one pan cookie cookie à la poele

Les ingrédients pour un fail assuré :

- 110 g de sucre

- 110 g de beurre

- 220 g de farine

- 1 cc de levure chimique

- 100 g de pépites de chocolat

- 1 oeuf

- vos yeux pour pleurer

Dans une poële, fondez le beurre.

Hors du feu, ajoutez le sucre, touillez. Ensuite l'oeuf battu, retouillez. Après c'est le tour de la farine et de la levure.

En dernier incoporez les pépites. Aplatissez le bazar pour qu'il ait une forme de cookie.

Enfournez 12 minutes dans un four préchauffé à 200°C. 

Sortez le truc du four et vous pouvez même manger à la petite cuiller dedans. Sauf que c'est pas du cookie /epic fail de la mort.

Posté par starbuck1004 à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 janvier 2015

Pâte à tartiner de Mercotte

Depuis très longtemps, je pense à faire ma propre pâte à tartiner. Cependant, devant la multitude de recettes présentes sur Internet, difficile de faire un choix... J'ai donc choisi la version de Mercotte, pensant ne pas prendre de risque, et bien j'ai eu tout faux !! La recette s'intitule "pâte à tartiner très choco lactée", et bien en ce qui me concerne, c'est ni choco ni lacté. Juste un truc gluant au goût de sucre... et pourtant j'ai suivi la recette à la lettre au gramme près. Bizarrement, elle a presque un goût dominant de miel malgré les très faibles 25 g utilisés. Bref, il est hors de question de que réessaye, je zappe et je passe à autre chose... Voici quand même la recette pour les aventureux :)

Pate_a_tartiner_Mercotte2

Pour un pot :

400g de lait frais entier

100g de crème liquide entière

150g de sucre semoule

75g de sirop de glucose

1/2 gousse de vanille

25g de miel

50g de Jivara valrhona

Mettez tout dans une casserole, sauf le chocolat. Portez le mélange à ébullition en remuant et laissez cuire au moins une demi heure jusqu'à ce que le mélange prenne une couleur ambrée.

Ajoutez le chocolat fondu, mélangez bien et mettez immédiatement en pot. Réfrigérez.

Dégustez si vous en avez le courage.........


 

Posté par starbuck1004 à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2013

Fausse pâte feuilletée

Depuis un certain temps, je me disais qu'il fallait absolument que je teste la recette de la fausse pâte feuilletée. Un truc soit-disant prodigieux qui reproduit le feuilletage de la pâte feuilletée sans avoir les contraintes du temps de préparation. Je m'attendais à un demi miracle, au vu des commentaires élogieux postés sur la blogosphère. Et là.... c'est le drame !! Pas dans la préparation, qui s'est déroulée comme un charme, mais au niveau du goût... ou devrais-je dire de l'absence de goût ! On est au top du summum du truc fadasse. Ca n'a aucun, mais alors aucun goût !! Quelle déception.... les gens n'ont pas de palais ou quoi ?? et bien là où on crie à l'exploit au sujet de cette recette de fausse pâte feuilletée, je dis NON. C'est dégueulasse, et j'en referai pas (enfin si, mais de la vraie pâte feuilletée, celle où il y a plein de beurre dedans !!).

Fausse pate feuilletée2

Les ingrédients si toutefois vous souhaitez vous suicider culinairement

- 3 petits suisses (180 g)
- 200 g de farine
- 90 g de beurre
Pour une pâte salée : 1/2  c à c de sel. Herbes ou épices (au choix et facultatif).
Pour une pâte sucrée : 1 pincée de sel, 1 sachet de sucre vanillé.

Préparation :

Dans un saladier, mettre la farine, les petits-suisses et le beurre coupé en dés. Ajouter les ingrédients de la pâte salée ou sucrée. Pêtrir à la main jusqu'à obtention d'une pâte élastique (ne pas trop travailler la pâte).

Mettre au frais 1h.


 

Posté par starbuck1004 à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2012

Cheesecake à la crème de marron sans cuisson

Mesdames et messieurs, aujourd'hui ce n'est pas un fail que je vous propose, mais un double fail !! Ou comment se retrouver avec une verrine bas de gamme alors que cela devait être un cheesecake... Et pourtant, la recette semblait prometteuse, les photos alléchantes au possible, sauf que cette recette c'est tout ce qu'on veut, sauf un cheesecake ! D'ailleurs la texture n'avait rien à voir : en dessous on a des biscuits tous mous, et au dessus une espèce de mousse toute dense et qui de surcroît n'a absolument pas le goût de la crème de marron, raaaah rien que d'y repenser ça m'énerve !

FAIL N°1 : la base biscuitée complètement molle (bah oui, en même temps c'est logique, si on ne cuit pas les brisures de petit beurre sur lesquelles on a versé du beurre fondu, et bien cela reste mou et sans saveur !)

FAIL N°2 : la crème de marron absente au goût, et pourtant j'en avais mis plus que dans la recette originale. Car oui, quand on met du chocolat avec le marron, et bien on ne sent plus le marron ! c'est la triste réalité...

Seul point positif dans la recette, le visuel est pas mal, et mes photos sont au top !

Cheesecake_marron_sans_cuisson

Les ingrédients pour si vous avez du temps à perdre avec une verrine inutile

Pour 4 verrines :
- 180 gr de Philadelphia ou équivalent
- 160 gr de crème de marrons
- 60 gr de chocolat noir pâtissier + quelques carrés pour la déco (oupa !! car ça masque totalement le goût de la crème de marrons)
- 75 gr de petits Bruns
- 30 gr de beurre fondu

Mixer ou écraser les biscuits. Les mélanger avec le beurre fondu. (oupa !! ce mélange est horrible, je pense qu'on a meilleur compte de mettre des brisures de petits bruns tout à la fin au dessus afin de garder le croquant du biscuit).

Faire fondre le chocolat.

Dans un récipient, battre au fouet électrique le Philadelphia avec la crème de marrons pendant 2 minutes. Ajouter le chocolat fondu et battre à nouveau jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. (Note pour ceux qui n'auraient pas encore compris : j'émets une grosse réserve sur l'ajout de chocolat...)

Répartir les biscuits au fond des verrines sans les tasser. Ajouter une couche de préparation au Philadelphia. Entreposer au réfrigérateur au moins 2 ou 3h. (oupa !! Disposer la préparation au fond des verrines et, au dernier moment saupoudrer de brisures de petits bruns)

Au moment de servir, râper un peu de chocolat et le disposer à la surface de chaque verrine. (Là encore, surtout pas !!)

Cheesecake_marron_sans_cuisson2

Cheesecake_marron_sans_cuisson3

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Posté par starbuck1004 à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 octobre 2011

Cheesecake citron ricotta

Cheesecake_ricotta_fail

En voilà une belle de catastrophe culinaire !! Dans le genre epic fail je pense avoir atteint quasi le maximum.... Tout a commencé par une belle matinée (bah oui je me suis levée exprès pour cuisiner c'est ça le pire !) où je me dis : "ah tiens un cheesecake au citron ça doit être top". J'avais acheté des Speculoos Delacre exprès pour faire la croûte en dessous... Je vais sur un site qui propose une leçon de cheesecake (Beau à la Louche pour ne pas le citer) car j'avais repéré THE recette soit-disant merveilleuse en me disant que tout le monde allait se régaler. Je fais donc la recette : tout se passe bien, cuisson impeccable (quoique un léger doute commence à s'installer, on dirait que mon cheesecake s'est rétracté à la cuisson ??). Et là au démoulage / découpage en parts pour mes invités.... c'est le drame. Mais bon sang qu'est-ce que c'est que cette texture spongieuse ????? Bon........ peut être qu'au goût ça va aller.... Et bien non !!! Goût de citron pas assez prononcé, biscuits au fond détrempés, texture de plâtre (et encore je suis gentille). BREF, LE FAIL TOTAL. J'aurais pu garder la pâte si j'avais eu du ciment à faire, ou bien du placo. Ca aurait été parfait !! Mais pas de gros-oeuvre à faire à la maison.... Alors j'ai mis les restes à la poubelle.... Quand je pense que j'ai tué des speculoos Delacre pour cette recette !! Je peux vous dire après dégustation qu'ils étaient tous décédés (de noyade ils étaient complètement détrempés les pauvres).

Cheesecake_ricotta_fail2

En guise de conclusion et après mûre réflexion, je pense savoir où j'ai merdé. NE JAMAIS ALLER CHERCHER UNE RECETTE FRANCAISE POUR UNE PATISSERIE TYPIQUEMENT PAS FRANCAISE. Après avoir regardé quelques recettes de cheesecake sur mon site américain préféré allrecipes.com, je me suis rendue compte que les américains ne mettent pas le jus du citron dans leur cheesecake, juste les zestes (ben ouai en fait c'est logique !!). Et surtout, ils mettent du Philadelphia, et pas de la ricotta de merde !! Enfin voilà. Une pure déception de la part de cette recette abominable que je vais m'empresser d'oublier le plus rapidement possible.

Cheesecake_ricotta_fail3


Posté par starbuck1004 à 18:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2011

Pain sans pétrissage alias LA BRIQUE !

J'aime faire du pain. En me balladant sur le net, je suis tombée sur cette recette de pain sans pétrissage d'un soit disant type connu (Jim Lahey). Le concept est le suivant : on ne pétrit pas mais on s'y prend la veille. Chose que j'ai faite : je touille mes ingrédients dans un saladier, une nuit au frais et hop ! Sauf qu'au moment de façonner mes petites baguettes, c'est le fail ! La pâte est trop liquide, il faut rajouter de la farine à mort, le pain ne se tient pas malgré les rajouts et mes baguettes ressortent du four avec un visuel pas terrible. Je décide donc de faire une grosse boule avec la pâte restante et de cuire le tout. Erreur monumentale !!! Le pain prend la forme de mon moule, c'est à dire rectangulaire et je me retrouve avec.... une brique !! Parfait si on veut construire un mur, moins bien si on veut manger du pain... Enfin voilà du coup je l'ai toasté et servi avec une tapenade pour faire passer le tout. De toute façon, ce pain sans pétrissage n'a pas la texture du pain : on dirait un pain de mie amélioré, enfin ça ne m'a pas plu du tout ! Je ne referai pas cette recette. Comme quoi il y a quand même pas mal de conneries dans les recettes à la mode qui font le tour les blogs culinaires et il faut faire le tri.... Cette recette était soit disant une révolution selon tous les blogs que j'ai visité et où cette recette est présente. Sauf que je suis désolée mais le résultat n'a ni le goût, ni la texture du pain !

Longue vie au pétrissage !

pain_sans_petrissage

La recette pour 2 briques :

  • 525 g de farine
  • 375 ml d'eau (à réduire ??)
  • 1 cc de sel
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • de la levure de boulanger fraîche (peut être cela marche-t-il mieux avec de la levure déshydratée ?)

La veille, touillez tous les ingrédients dans un saladier à l'aide d'une cuillère en bois. 

Le lendemain, façonnez des baguettes comme vous pouvez ! Cuisez à four très chaud (250°C)

Bon courage...........


Posté par starbuck1004 à 17:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2009

Comment se prendre la tête sur une noix de coco

Un jour en passant dans les rayons du marchand de légumes, je tombe sur des noix de coco. Étant une grande fan de rochers, cakes, macarons, gel douche bref tout ce qui parfum coco, je me dis : "et si j'en achetais une fraîche ?". A ce moment là, je me dis que la saveur d'une noix de coco fraîche, ça doit quand même être autre chose....

J'achète donc la noix, et je la ramène chez moi ! Je dégote une vidéo sur marmiton pour savoir comment on l'ouvre, et là je deviens sceptique... Il s'agit tout simplement de taper dessus avec le bord non tranchant d'un grand couteau et de faire le tour jusqu'à ce que ça s'ouvre....

Résultat, je commence à réfléchir, je laisse traîner, et je ne me lance dans l'ouverture de ladite noix de coco qu'hier soir, en me disant qu'au bout de 10 jours il est tout de même temps de le faire......

Je prends ma noix de coco, un superbe couteau à pain IKEA, et vas y que je tape en tournant sur ma noix de coco... Sauf qu'après avoir fait au moins 5 fois le tour rien ne se produit. Je vais revoir la vidéo sur mon PC, horreur et damnation, j'avais pas pris la noix de coco dans le bon sens ! Je répète donc l'opération correctement, je tape, je tape et je retape comme une malade et ouf ! miracle, une fissure apparaît ! Je me dis c'est gagné je vais pouvoir l'ouvrir. Et bien non !! Impossible car la chair de la noix de coco m'en empêche. J'ai donc RE tapé comme une malade, glissé la lame du couteau dans la fissure, fait levier et au bout de moult péripéties, tadaaaa ! Ma noix de coco s'est enfin ouverte.

Noix_de_coco

Et là c'est le moment où je désespère : la chair de la noix de coco est très dure, il faut encore redécouper l'intérieur et faire levier pour que la chair s'enlève. Et après il faut encore éplucher tous les morceaux extraits pour enlever la peau marron toute dure...... pffff.

Enfin bref une fois l'opération terminée, je me rends compte que j'y ai passé 10 ans, que ma cuisine est à laver (la fibre de noix de coco avait volé dans tous les sens en tapant dessus). Et en plus je me demande ce que je vais faire de la noix de coco que j'ai extraite, parce qu'il est hors de question que je me tape encore une opération commando pour râper le tout !

Conclusion/Bilan/Morale de l'histoire : VIVE LA NOIX DE COCO EN SACHET DÉJÀ RÂPÉE !

Noix_de_coco3


Posté par starbuck1004 à 07:17 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :